Choisir un crédit qui correspond exactement à ses besoins

Vous comptez entamer un premier investissement et vous cherchez le meilleur crédit pour le financer ? Le marché regorge de différentes formules pouvant parfois prêter à confusion. Pour ne pas vous y perdre et trouver la solution de financement la plus adaptée à vos besoins, suivez ce guide.

À chaque projet son crédit

En amont de la souscription à un crédit, il va falloir précisément définir vos besoins. À quelle fin serviront les fonds demandés ? La réponse vous guidera sur le prêt à choisir. Il en existe sous plusieurs formes. Dans le cas où votre désir est de faire acquisition d’une voiture ou d’une moto, on ne peut pas vous conseiller de meilleures solutions que le prêt affecté. Comme son titre l’annonce, cette formule ne peut être utilisée que pour acquérir un bien précis. Il a l’avantage d’être sécuritaire, car si jamais la transaction tombe à l’eau, l’emprunt est automatiquement annulé. Si votre projet porte plutôt sur la préparation d’un évènement de vie (naissance, mariage), d’un voyage, de l’étude de vos enfants ou de travaux de rénovation dans votre maison, orientez-vous vers le prêt personnel.

À l’inverse du crédit affecté, les sommes accordées par les banques ne nécessitent aucune justification d’utilisation. Vous êtes donc libre d’utiliser l’argent comme bon vous semble sans avoir besoin de rendre des comptes à votre banquier. Une autre option allant dans ce même sens est le crédit renouvelable. Cette réserve d’argent est aussi libre d’usage et se reconstitue automatiquement après chaque remboursement. Seul bémol : les intérêts sont assez prohibitifs. Votre projet est plutôt de faire construire ou d’acheter une maison ? Le prêt immobilier est alors fait pour vous. Ce régime différent du prêt à la consommation permet d’obtenir des sommes colossales, mais en contrepartie, les conditions d’accès et de remboursement sont rudes.

Faire une étude comparative des offres

Le plus sage quand il s’agit de choisir un prêt est d’adopter le réflexe de la comparaison. Vous n’avez pas à le faire vous-même puisqu’aujourd’hui, il existe des comparateurs en ligne qui font le travail à votre place. Il suffit de renseigner un formulaire unique et d’attendre que les devis proposés par les banques se génèrent et vous parviennent (ici pour les crédits classiques, ici pour le rachat de crédit). Taux du prêt, durée de remboursement, montant des mensualités, remboursement anticipé, montant des pénalités… il existe un panel de critères à considérer au moment de faire les comparatifs.

Focus sur le coût total du crédit

Les habitués aux crédits bancaires le savent très bien. Le choix d’une offre ne se base pas sur le taux d’intérêt nominal, mais sur le Taux Annuel Effectif Global (TAEG). Il existe certains établissements qui induisent en erreur les consommateurs en affichant dans leurs publicités des taux d’appel alléchants. Or, le coût total d’un crédit ne dépend pas uniquement des intérêts à verser à la banque, mais aussi des frais de dossier, des frais de garanties, des frais de courtage ainsi que du prix de l’assurance. Tous ces éléments sont inclus dans le TAEG qui résume le montant du prêt dans son ensemble. D’où l’importance de se concentrer sur cette information.

Les options de remboursement

Un crédit est à envisager sur le long terme, car au fil des années, votre situation peut changer. Il est crucial de réfléchir aux éventuels imprévus qui risquent de compliquer le remboursement. Une perte d’emploi, l’arrivée d’un nouveau-né, une dépense importante..., le futur est fait d’incertitudes ce qui exige à ce que vous négociez dès maintenant la possibilité de réaménager votre emprunt. Certaines banques acceptent de moduler le montant des mensualités voire de suspendre temporairement le remboursement jusqu’à ce que votre situation se rétablisse. Ne négligez pas également le remboursement par anticipation en négociant une baisse ou carrément, en demandant la suppression des pénalités afférentes.